Badinage, à mon âge ? Badi nage dans ses mensonges

 

Racine 2

Mise en bouche

Badi est un grand-père comblé. Arrivé en France à l’âge de vingt-trois ans  officiellement, vingt sur les papiers, il tient à organiser son retour dans son Afrique natale. Ceci, après quarante-deux ans d’une vie professionnelle bien remplie. Parcours rarement interrompu juste par ses six congés de paternité et deux repos médicaux de quarante-huit heures chacun ! C’est Dieu qui donne la bonne santé, aimait-il à dire !

Avant son départ, car le séjour dans l’eau ne transforme pas le bois en crocodile, il veut tout transmettre sur sa vie d’immigré. Pas à ses enfants – quatre garçons et deux filles bien répartis dans le ventre de leurs deux mamans- mais à ses petits-enfants.

Ils sont treize officieusement. Mais officiellement, c’est bien plus compliqué que ça ! Le vieux Badi, est le père de neuf enfants et le grand-père de vingt-sept petits-enfants. C’est ce qui figure dans ses documents officiels. Puisqu’il a le même nom que son frère et qu’au niveau des papiers c’était du pareil au même. Chance et hasard à la fois !

C’est rassurant de savoir qu’en ces temps bénis où l’immigration était voulue, l’administration n’était pas plus pointilleuse sur les accents graves et les accents aigus qui te changeaient la sonorité, la nature, le sens, la portée et le rang d’un nom ou d’un prénom. Cela arrangeait tout le monde de cultiver ce flou pour des raisons de besoins notoires : il ne fallait pas incommoder la main d’œuvre corvéable à volonté !

100_1975

A volonté, il l’a été. Ses enfants pour cela l’ont considéré comme un éternel abonné absent. Et ils n’ont jamais voulu, même plus tard, l’écouter ni le respecter. A présent, il veut transmettre à ses petits-enfants. Mais ceux-là sont trop accrocs aux ordis, et plus récemment aux jeux vidéo. Et à présent carrément aux tablettes à tout faire. Quelles rapides évolutions dans l’informatique et le numérique sur ces quatre dernières décennies ! De quoi vous décrocher les enfants de tout ce qui est tradition et écoute, sans zapping !

Alors, ces garnements vont instaurer un pacte qui passe par un jeu en ignorant qu’ils se tendaient un piège qui allait se refermer sur eux. Ils obligent le vieux Badi à leur raconter, sans aucun mensonge, ses histoires auxquelles il tenait tant. L’histoire doit être juste et vraie. Si jamais il était pris en flagrant délit de mensonge, il devrait pour se disculper leur raconter une autre histoire vraie et juste, sans rien d’irréel. Mais, dans chacune des histoires  de Badi se glisse encore et toujours un mensonge. Il est ainsi contraint d’enchaîner les histoires qui oscillent entre vérités mensongères et mensonges véridiques sans jamais convaincre les enfants.

Où s’arrêtera cette plaisanterie ? Badi même ne le sait pas ! Il se prend au jeu et entraîne les enfants dans une écoute studieuse car chacun d’eux veut dénicher la fausse date, le mauvais chiffre, l’événement impossible, le trou de mémoire…

???????????????????????

 

Badi raconte ce qui précède sa vie, anime sa vie et l’emporte vers un autre monde !

Badi nage dans ses mensonges puis après, il prend son envol, sans sa badine.

Cette fois-ci c’est le destin qui s’est joué de lui, à la vue mais à l’insu des enfants trop préoccupés à démêler le faux du vrai ou le vrai du faux, allez savoir !

 

La suite au prochain épisode…

Publié par

Rogo

Mon parcours initiatique Doctorat de Lettres et Sciences Humaines, option Littératures comparées, Université de Paris X, Nanterre. J’ai été animateur culturel, journaliste, formateur, enseignant, consultant, médiateur interculturel… Autant de chemins qui font aujourd'hui le chercheur, l’écrivain et le conteur ! Depuis une douzaine d'années...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *